Organiser des conférences, ateliers, salons du bien-être, sorties, projections sur le thème des expériences extraordinaires...
Nous recherchons dans la région dauphinoise des thérapeutes énergétiques, des professionnels de l'ésotérisme pour animer des conférences, des passionnés ou encore des personnes vivants ou ayant vécu des phénomènes extraordinaires, extrasensorielles...
L'association est située à Saint Victor de Cessieu.

Obtenez les nouveaux articles par mail :

Rechercher dans ce blog

vendredi 14 septembre 2018

Le souffle

Le souffle n'est pas qu'un élément essentiel à la vie, il est aussi une Voie pour retrouver le chemin de l'Unité, de l'Incréé. Dans l'Egypte ancienne, la déité de l'air, Shou avait la capacité de "donner la vie à celui qui est dans l'oeuf". Le pouvoir unificateur du souffle vital était symbolisé par la représentation stylisé de l'appareil respiratoire - le Sema Touy - et par le hiéroglyphe Sema signifiant unir". Sur un texte retrouvé dans un sarcophage était inscrite cette devise : "Le souffle et la durée illimitée m'appartiennent".

Qu'elle s'appelle Ch'i chez les taoïstes, Pneuma chez les Grecs, Prâna chez les yogis, Ruah dans la bible, Rûh dans le Coran, Shéfâ dans la Kabbale, cette énergie subtile, donnée à toute chose rend la vie possible, ouvre l'être à ses dimensions supérieures, insuffle sa transformation à chaque cycle respiratoire.

Hamsa (sanskrit)

Toute votre vie, le corps répète inlassablement les mêmes mouvements inconscients d'inspir et d'expir, ce léger sifflement de l'inspiration et de l'expiration qu'imite le mantra Hamsa. Sans vous en rendre compte, vous pratiquez le mantra naturel du souffle qui exprime votre double nature masculine (Ham) et féminine (Sa), l'union de Shiva et de Shakti.
Il a pour symbole le cygne qui glisse à la surface de l'eau à la fois d'une blancheur immaculée, mais aussi plus sombre quand son ombre se reflète dans le miroir de l'onde.


Inspirer en pensant Ham, exhaler en intériorisant Sa est une source permanente de bienfaits pour éliminer les tensions et les voiles obscures qui s'incrustent dans vos corps subtils. Comme on peut le lire dans les Upanishad :

"Le prana sort en faisant Ham, l'Apâna rentre en faisant Sa Ainsi l'âme individuelle va-t-elle, répétant sans cesse la formule sacrée Hamsa! Hamsa! Oui, de nuit, l'âme redit à voix basse, vingt et un mille six cents fois cette formule que l'on peut mesurer bien qu'elle soit indistincte."

Remplacez le mantra Hamsa ("Je suis lui") par les 2 syllabes So'Ham ("Il est en moi"), en inspirant sur le premier bija mentalisé, suivi d'une courte rétention respiratoire, et en expirant sur Ham.
L'expérience de la suspension du souffle entre les deux bijas vous fait entrevoir l'état de non-dualité, votre réintégration dans l'Unité.

Tiré du livre "Mantras de guérison", par Philippe Barraqué.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les interviews de Muriel Giraud-Claude...