Organiser des conférences, ateliers, salons du bien-être, sorties, soirées-débats sur le thème des expériences extraordinaires...
Nous recherchons dans la région de la Tour du Pin des thérapeutes du bien-être, des professionnels de l'ésotérisme, pour animer conférences et ateliers, des passionnés ou encore des personnes vivants ou ayant vécu des phénomènes extraordinaires, extrasensorielles...
L'association est située à Saint Victor de Cessieu.

jeudi 18 juin 2015

La Pratique de Tong Lèn

J'affectionne particulièrement cet état méditatif, à tel point que j'ai voulu en tirer un article. Je débute dans le yoga et l'état d'esprit de cette discipline me fascine. On dit souvent qu'il faut fuir la souffrance des autres (négativité), car elle est nocive, pas certain selon moi...



La méditation de Tong Lèn.

Le terme tibétain « Tong Lèn » veut dire « distribuer et recevoir ». Il désigne une pratique de méditation qui consiste à donner le bonheur aux êtres et à prendre sur soi leur souffrance. C’est une pratique qui contrarie radicalement notre propension égocentrique dans le sens où elle s’appuie sur une attitude résolument altruiste en aspirant au bien d'autrui avant son propre bien.

Cette méditation prend pour base la respiration et se fait en deux temps.
Pour cela je vais reprendre les mots même de Kalou Rinpotché et la description de Tong Lèn telle qu’elle fut transmise dans le Yoga de l’Intériorité.

Prendre la souffrance...
Au moment de l’inspiration, et ayant pris en considération l'ensemble des êtres, nous acceptons toutes leurs souffrances, leurs négativités et leurs voiles sous la forme d'une lumière sombre qui passe par la narine droite et est absorbée au niveau du cœur, comme étant ici le siège de notre ego. Tout s'y consume comme fétu de paille en un brasier. En un état libre de référence, comme l'espace, nous faisons une rétention et y restons autant que nous le pouvons.

Donner le bonheur...
Puis, au moment de l’expiration, nous donnons tous nos bonheurs et toutes nos vertus, sous la forme d'une lumière blanche qui sort par la narine gauche et de tous les pores de notre peau. Elle atteint tous les êtres. Leur environnement devient alors un palais mandala et leur corps transparent et lumineux, semblable à l'arc-en-ciel. Tous ces êtres sont en excellente compagnie : les hommes sont entourés de déesses et les femmes de dieux. Ils sont joyeux et comblés, jouissant de biens et de richesses en abondance. On pense qu'amour, compassion et précieux esprit d'éveil sont nés en eux. Nous faisons une rétention, demeurant absorbé en un état équanime, parfaitement détendu.

En savoir plus...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Rechercher dans ce blog

Newsletter

Recevez les news gratuitement par mail!:

Delivered by FeedBurner