Organiser des conférences, ateliers, salons du bien-être, sorties, projections sur le thème des expériences extraordinaires...
Obtenez les nouveaux articles par mail :
Nous recherchons dans la région Rhône-Alpes des thérapeutes énergétiques, des professionnels de l'ésotérisme pour animer des conférences, des passionnés ou encore des personnes vivants ou ayant vécu des phénomènes extraordinaires, extrasensorielles...
L'association est située à Saint Victor de Cessieu.

vendredi 25 août 2017

Confier son stress à la terre



Tous les magnétiseurs ou géobiologues vous le diront, la nature du sol sur lequel on dort a une influence sut notre sommeil et notre santé.
On sait par exemple, qu'il est recommandé de ne pas dormir à l'aplomb d'une source, ou d'un cours d'eau à cause des perturbations telluriques générées au niveau du champ magnétique terrestre. On sait aussi - les grand-mères le disent sans l'expliquer - qu'il vaut mieux dormir la tête au nord. Les énergies, bonnes et mauvaises, entrent pat le nord et s'écoulent vers le sud. Vous utilisez les énergies positives, restent les énergies négatives qui se stockent dans vos pieds.

Lorsque vous marchez, à chaque contact avec la terre, les énergies négatives se dispersent dans le sol. Si vous donnez la tête au sud et que vous ne savez pas marcher sur la tête (!) vous ne pourrez pas disperser les énergies négatives. Inutile, cependant de revoir la décoration de votre chambre, et le positionnement de votre lit : il y a des solutions.

Je précise que la méthode qui suit, doit s'appliquer s'il fait bon, si le sol n'est pas trop humide. En aucun cas, vous ne devez avoir froid, sinon votre stress disparaîtrait mais vous attraperiez un rhume! L'endroit importe peu, il peut s'agit d'un pré, d'un jardin, d'un sous-bois, de plage... il faut un sol naturel. Evitez le ciment, ou toute autre surface fabriquée. Allongez-vous, fermez les yeux. Ne pensez à rien (c'est difficile !) Restez le temps qu'il faut, jusqu'à ce que vous vous sentiez mieux : 5 à 15 minutes, ça n'a pas d'importance. Avant de vous relever, remerciez la Terre (oui, cela paraît futile, mais c'est important). Vous constaterez que vous aurez un mal fou à vous lever, comme si vous arrachiez de votre corps, les reliquats de votre stress, parti dans le sol. A faire et à refaire sans limitation.

Natacha Calestrémé.

Source : le magazine de l'INREES numéro 11

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Article à découvrir...

Générer une ambiance sonore pour sa méditation.

Ces derniers temps, j'expérimente de nouveau la méditation. J'ai donc ressorti de mes favoris un site permettant de générer une ambi...

Les interviews de Muriel Giraud-Claude...

Archives du blog