Organiser des conférences, ateliers, salons du bien-être, sorties, projections sur le thème des expériences extraordinaires...
Nous recherchons dans la région dauphinoise des thérapeutes énergétiques, des professionnels de l'ésotérisme pour animer des conférences, des passionnés ou encore des personnes vivants ou ayant vécu des phénomènes extraordinaires, extrasensorielles...
L'association est située à Saint Victor de Cessieu.

Obtenez les nouveaux articles par mail :

Rechercher dans ce blog

vendredi 25 août 2017

Test expérimental 15 : demander de l'énergie aux arbres


Nous connaissons tous des moments de fatigue, de doute, de pénibilité de la vie et bien souvent, nous ne savons pas vers qui nous tourner. Choisissez une forêt non loin de chez vous, chaussez des baskets, et ouvrez grand vos yeux. Marchez patiemment. Vous devez trouver le «roi de la forêt».

Le roi est l'arbre le plus grand, le plus majestueux, le plus vieux. Si plusieurs arbres de même taille se présentent, choisissez celui qui est le plus droit. Les arbres tordus, qui paraissent torturés, sont des manifestations de failles telluriques souterraines qu'il vaut mieux éviter.
En général, on sent comme un appel, on se sent attiré pat un arbre. Vous l'avez choisi du regard, avant d'aller vers lui, demandez-lui en pensées : « Puis-je te demander de l'énergie ? » Si un animal n'a pas interrompu vos pensées (ce qui, adapté à notre civilisation donne : si votre portable n'a pas sonné!), alors vous pouvez enserrer le tronc de l'arbre. Mais si en vous approchant, vous manquez de tomber, ou si un aboiement vous surprend, c'est que ce n'est pas le bon arbre, pas le bon moment. Il faut recommence!, allez plus loin.

Lorsque vous avez trouvé l'amie, positionnez-vous de dos, comme de face, cela n'a pas d'importance, il faut se sentit en confiance. Posez vos paumes de main le long de son tronc, touchez sa rugosité, sentez sa force, humez son odeur. C'est pourquoi je recommande de mener cette action, seul, ou accompagné d'amis qui ne vont pas interrompre votre démarche par des moqueries.
Fermez les yeux, respirez, et imaginez la sève de cet arbre qui entre en vous comme si vous étiez une nouvelle branche de cet arbre. Restez le temps qu'il faut, quelques minutes, puis avant de lui tourner le dos et de repartir.
N'oubliez jamais de remercier l'arbre. C'est très important. Les chamanes comme les  guérisseurs insistent tous sur ce point.

Natacha Calestrémé

Source : le magazine de l'INREES numéro 11

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les interviews de Muriel Giraud-Claude...

Archives du blog